Bittorrent Sync sur le RaspberryPi

BitTorrent Sync est un outil créé par BitTorrent permettant de synchroniser des répertoires entre plusieurs machines de manière simple, sécurisée et décentralisée. C’est bien cette notion de décentralisation qui diffère le plus Sync des autres solutions de synchronisation « dans le cloud » telles que DropBox, Skydrive, Google Drive,… L’absence d’un serveur central assure une plus grande confidentialité des données. En effet, les données ne sont jamais copiées sur un serveur distant, serveur sur lequel vous n’avez pas la main. Les données restent donc sur votre disque dur et sur celui des ordinateurs qui sont synchronisés avec votre répertoire. Cela a pour désavantage que au moins un des ordinateur synchronisé doit être en ligne afin de pouvoir télécharger le contenu ou les mises à jours du contenu.

Pour plus d’information sur BitTorrent Sync, je vous invite à visiter le site de l’application

BitTorrent Sync et le RaspberryPi (ou n’importe quelle cible ARM)

BitTorrent ne fournit pas les sources de Sync. Cela représente un énorme désavantage pour certains, un gage de sécurité pour d’autres… A vous de vous faire votre avis. Cependant, ils ont la volonté de permettre à Sync de fonctionner sur plusieurs plateforme PC/Mac et sur plusieurs périphériques connectés (NAS, par exemple). Bittorrent fournit donc Sync pour Windows, Mac, et Linux. Pour la version Linux, en plus des architecture PC « traditionnelles » (32 et 64 bits), une version ARM est disponible! Pour être sûr de télécharger la dernière version, je vous conseille de passer par le site de Sync directement.

La procédure d’installation est très courte, mais on a pas besoin de plus… Il suffit de décompresser et d’exécuter et… ça fonctionne!

Le fichier .tar.gz ne contient pas grande chose : juste l’exécutable ‘btsync’.

pi@raspberrypi ~/btsync $ ./btsync --help
BitTorrent Sync 1.0.116
Usage:
          btsync [--config <path>] [--nodaemon] [--generate-secret] [--dump-sample-config] [--help] [--get-ro-secret <secret>]
Options:
        --config - location and name of configuration file
        --nodaemon - do not use daemon mode
        --generate-secret - generate shared secret
        --get-ro-secret - get read only secret for existing master secret
        --dump-sample-config - dump sample config file
        --help - print this message and exit

Nice! Le programme se lance. Ici, il affiche juste le message d’aide, mais cela signifie que le binaire compilé pour ARM est compatible avec le RaspberryPi. Et bien entendu, cela devrait fonctionner sur n’importe quel système basé sur un processeur ARM du même type.

Pour lancer Sync normalement, il suffit d’exécuter ‘btsync’ sans paramètres. Cela va le lancer sous forme de démon. La version Linux n’a apparemment pas de GUI comme sous Windows ou Mac. Mais une page web la remplace sans aucun problème. Pour l’ouvrir, via un explorateur web, naviguez sur la page ‘http://localhost:8888/gui‘.

Cette page vous permettra d’ajouter des répertoires à synchroniser, d’ajouter des ‘secrets’,… Bref, d’utiliser Sync sur votre RaspberryPi.

L’utilisation de Sync est extrêmement simple, et le site explique très bien les fonctionnalités de base.

Donc, allez-y, ‘Sync’ez joyeusement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *