Un écran tactile HDMI pour le RaspberryPi!

Pour mon projet Touchradio, j’avais besoin d’un écran tactile. Trouver un écran, c’est facile. Trouver un écran de taille et de résolution adaptée, ça l’est déjà un peu moins. Trouver un écran avec une connectique HDMI et un prix raisonnable, c’est encore un peu plus compliqué. Mais alors, trouver un écran tactile ayant ces caractéristiques et pour lequel le support pour Linux/ARM est confirmé, là, ça devient limite impossible!

Finalement, j’ai trouvé mon bonheur chez Chalk-Elec. Il s’agit d’une société basée en Malaisie qui conçoit des écrans, convertisseurs LVDS,… pour des cartes comme le BeagleBone, PandaBoard et, bien entendu, le RaspberryPi.

Leur écran (10″, HDMI, contrôleur tactile USB supporté par le noyau Linux) était un des seul que j’avais trouvé qui correspondait à mes critères. Cependant, j’ai eu du mal à me décider de commander sur un site relativement inconnu et dont la société est basée en Malaisie. Ce qui m’a fait changer d’avis? Je les ai contacté par email pour demander quelques informations, et j’ai reçu de très bonnes réponses. Ils sont aussi intervenus sur le forum officiel du RaspberryPi. Lors du paiement, j’ai eu de petits soucis pour valider ma commande, et de nouveau, leur assistance a été parfaite.

Notez que l’écran que j’ai commandé est la première version qu’ils ont proposée. Maintenant, il semblerait que le board LVDS a été mis à jours avec, notamment, une mémoire pour les info EDID et la possibilité de gérer la luminosité manuellement). Il existe aussi maintenant une version 7″ avec quelques fonctionnalités supplémentaires et un design (visuel et électronique) amélioré.

Il aura fallu 3-4 semaines à l’écran pour arriver jusque chez moi. Une fois les frais de douanes payés (40€!!!), j’ai pu enfin mettre la main sur l’écran. Il s’agit donc d’un écran nu. On dirait une demie tablette, en fait. Il y a juste ce qu’il faut : l’écran, les câbles, le board convertisseur LVDS et un petit bloc d’alimentation 3A.

Première impression: tout est bien emballé, conforme à la description. Le seul inconvénient est que les câbles sont très fins et ont l’air très fragiles. Il faudra faire attention à ne pas les casser.

Aucune documentation n’est fournie avec l’écran, mais l’installation est décrite sur le site. L’image affichée est parfaite. Dans un premier temps, je ne me suis pas trop soucié de la partie tactile, mais elle semble fonctionner.

Plus tard, une fois que le premier prototype de Touchradio a été prêt, j’ai essayé d’interragire avec mon UI développée sous Kivy, et j’ai été extrêmement déçu! Le click est aléatoire, le mouvement est hasardeux, j’avais beaucoup de clicks fantômes,… Bref, cela était complètement inutilisable.

De nouveau, je rentre en contact avec le support de Chalk-Elec, qui, pendant quelques semaines (je n’avais pas la possibilité d’accorder beaucoup de temps à ce projet) a répondu à mes messages et tenté de m’aidé. Ils m’ont d’abord fournit une procédure de recalibration du contrôleur tactile (qu’ils ont ensuite rendue publique sur leur site, voir la procédure). Vu que cela n’a pas donné beaucoup de résultat, ils m’ont ensuite fournit les outils nécessaires pour mettre le firmware à jours, mais sans succès, toujours.

J’ai ensuite décidé de leur envoyer une vidéo montrant le comportement de l’écran. Cela est toujours plus clair que mon anglais plus ou moins approximatif. Et là, arrive la réponse magique : EMC/EMI! En effet, un contrôleur tactile capacitif est très sensible aux parasites et autres perturbations. J’ai bien essayé d’écarter les câbles d’alimentation de l’écran, mais cela n’a pas aidé. Par contre, ce qui a tout changé, c’est de raccorder le capot métallique arrière de l’écran à la terre! D’un coup, l’écran est devenu très agréable à utiliser! Plus de click fantômes, un mouvement fluide, et des clicks facile à effectuer.

Hourrah! On avance!

J’ai ensuite testé l’écran sur une alimentation de labo à mon boulot, et là, de nouveau, l’écran fonctionnait à merveille. J’en suis arrivé à la conclusion que le bloc adaptateur secteur fournit était soit défectueux, soit de mauvaise qualité. Le support de Chalk-Elec m’a dit qu’ils n’avaient pas ce genre de soucis avec leurs adaptateurs, et me proposait d’échanger le mien. Mais bon, est-ce que ce petit bloc de rien de tout méritait un autre tour du monde en avion? Je ne pense pas! J’ai donc décidé d’acheter une petite alimentation à découpage un peu + pro, qui fournit 5V et 3A.

Et maintenant, mon écran fonctionne parfaitement!

En conclusion: si vous cherchez un écran tactile pour votre RaspberryPi, ou pour n’importe quel autre dispositif disposant d’un port HDMI, je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce que propose Chalk-Elec. Malgré les problèmes que j’ai eu (qui n’étaient pas tout à fait de leur responsabilité et qui ont été résolus avec leur aide), je suis entièrement satisfait de mon achat, et ma Touchradio avance à grands pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *